En cette journée de la femme, j’aimerais rendre hommage aux femmes de ma vie. Des femmes qui ont été, qui sont, à leurs façons, importantes pour moi.

FEMMES… JE VOUS AIME!

Maman la tricoteuse : Je vous l’ai présentée en long et en large dans ce portrait qui démontre assez bien notre complicité. Ma mère a été, de biens des façons, un modèle pour moi, une idole… Je lui redis encore une fois : JE T’AIME… LÀ!

La frisée : Elle aussi a été et est toujours très importante dans ma vie. Nous avons souvent dit qu’elle était mon autre moitié… Elle a eu droit, elle aussi à son portrait sur ce blogue. Quelques différents sont apparus dans nos vies au court des derniers mois, mais nous savons dans notre plus profond que nous serons toujours amis.

Ma gang de filles à la job : Maman Marmotte, Mme Cadran-sous-l’oreiller (qui est plus importante pour moi qu’elle ne le croit), Lolo, Les 2 Annie, Sylvie, Pascale, Francine, Monique et bien sûr ma fleur haïtienne… Je vais toujours garder une place spéciale dans mon coeur pour chacune de vous.

Ma mini-soeur qui était la personne parfaite pour ma chicaner quand nous étions plus jeunes et qui est devenue avec le temps, une confidente, une amie… JE T’AIME MA SOEUR!!

La nouvelle femme de ma vie; ma ptite grenouilleBelle comme ça ne se peut pas! Je ne me suis jamais sentis aussi loin du Lac St-Jean que depuis que j’ai vu sa minuscule binette.

Les filles de fleuristerie : Lorsque je suis partis de la maison, à 16 ans, je suis allé habiter à 1h de chez mes parents pour étudier en fleuristerie… avec 13 filles! Elles ont été des filles qui m’ont fait grandir. Elles ont été très importantes dans mon développement personnel. Elles me manquent ÉNORMÉMENT!

Toutes mes tantes (j’en ai 11 en tout), mais particulièrement ma tante préférée (ce n’est plus un secret!!) Chantalle, mon autre tante préférée Andrée, ma tante Claudette (pour ton écoute), ma tante Guyguy (pour la bonne bouffe) et bien sûr ma fée marraine

Mes cousines (je ne sais même plus combien j’en ai en tout) qui me manquent souvent, je pense particulièrement à Mélany, Laurie, Marilyn, Caroline, Stef, Véro, Karine, Annie, Vicky

Gina, mon amie d’enfance… Grâce à elle, je pouvais me « libérer » l’esprit de la maison lors de mon enfance. Nous avons joué aux Barbies, nous avons chanté, dansé, fait les cons… Nous avons joué au badminton jusqu’à la tombée de la nuit, où nous ne pouvions même plus voir le moineau… Et je ne pourrais parler de Gina, sans penser à sa soeur, Cheveux, mais surtout à sa mère.

Sa mère qui m’a emmené ailleurs… Elle avait une autre manière de penser. MERCI pour votre patience, pour votre hospitalité, pour votre gentillesse!!

Mes amies que j’aime indéfiniment; L’avocate, La voyageuse, La tueuse de poussin, La dame en bleu, L’ex stagiaire, La future mariée… Chacune à votre manière vous êtes importantes à mes yeux. JE VOUS AIME!

Ma grand-maman d’amour
Mon arrière-grand-mère, à qui je pense souvent

D’autres femmes m’ont beaucoup inspiré à leurs manières; Janette Bertrand, Diane Dufresne, Françoise David, Clémence Desrochers, Christiane Charette, Tina Turner, Lady Diana, Marge Simpson (faut être forte pour endurer une famille de même!), Véronique Cloutier, Denise Filiatrault et bien sûr Céline… bin oui!!

Céline Dion! Maudit que c’est quétaine, mais elle a été très importante à une certaine période dans ma vie. Avec sa voix, elle me réconfortait, sans le savoir, à sa manière!