Naître; un verbe remplis d’espoir. Remplis de beauté, mais remplis de peur aussi. Naître; c’est la rencontre avec l’inconnu.

Je suis  le 24 septembre 1980, dans la belle région du Lac St-Jean. Ma mère après de grosses douleurs (28 HEURES!!!) mettait au monde un GROS bébé de 9 livres et 2 onces. 22 pouces de douleurs pour ma mère! Ils ont dû prendre les forceps pour me sortir de là! J’avais le crâne défoncé. Ça ne devait pas être très beau à voir (heureusement ça changé!! HAHAHA) parce que personne n’a pris de photo de moi pendant les 2 premiers mois.

Quelques 25 ans plus tard, quand j’ai commencé à travailler à l’hopital, je faisais du ménage. J’ai fait ça pendant un an. Du ménage dans les salles d’opération, dans les chambres des patients, dans les bureaux et dans les salles d’accouchement. Des femmes en cris et en pleurs, j’en ai entendu… des « respirez madame, respirez » aussi. Le ménage à faire après peut être assez dégeulasse parcontre.

(Au coeur sensible… Sautez cette phrase!!) Pas toujours, mais quelque fois, les murs et/ou le plafond sont immaculés de sang.

Mais un tour à la pouponnière et vous oubliez tout.
Un bébé, c’est l’innocence.
Aucune malice, aucun préjugé…
Seulement la vie!

Advertisements